Citation

Investir dans l’éducation de la fille, c’est changer le monde !

L’éducation d’une fille signifie la création d’une famille en meilleure santé, d’une communauté plus forte et d’un avenir meilleur. Malheureusement, de nos jours, plus de 62 millions de filles dans le monde ne sont pas scolarisées.

Nous savons que les pays comptant plus de filles à l’école secondaire ont tendance à avoir des taux de mortalité maternelle plus faibles, des taux inférieurs de VIH/Sida, des taux de mortalité infantile plus bas, une meilleure nutrition des enfants, et une plus grande opportunité économique. Trop souvent, les filles ont peu ou pas d’accès à un meilleur avenir en raison de l’endroit où elles sont nées ou des coutumes dictées par leur communauté.

Dans les pays les plus durement touchés, les filles représentent plus de 80 % de toutes les nouvelles infections de VIH chez les adolescentes; 7 000 filles âgées de 15 à 24 ans sont infectées par le VIH chaque semaine. Chose terrible, cette maladie reste encore la principale cause de décès chez les femmes âgées de 15 à 44 ans dans le monde entier.

Lire la suite

Publicités

« Tuer pour tuer » de Mahlox ou la textualisation de la déchéance multipolaire

          L’analyse du discours, avec Dominique Maingueneau,  donne la place depuis quelques années à des actes de paroles qui sortent du système traditionnellement préconçu comme corpus: le texte littéraire. Cette excroissance des domaines d’étude linguistique ne ferme pas les oreilles à l’épanchement social des pensées, des fantasmes et des idiosyncrasies langagières  de ceux qui envahissent de plus en plus l’espace public ; il s’agit, en effet, des auteurs des  chansons populaires en Afrique au sud du Sahara. Ceux-ci bénéficient pour cela des nouveaux supports de diffusion que sont la plateforme internet et des supports numériques et électroniques. Il parait donc important de se pencher sur la chanson RAP du Cameroun notamment ‘tuer pour tuer’ paru dans les bacs en 2016, de l’artiste Maalhox le vibeur en duo avec Phil-B. L’analyse devra s’attarder sur le contexte qui a fait naître cette production artistique, ensuite il sera question d’entrer dans le texte lui-même pour y dénicher les aspects qui se lient au contexte social, sans oublier de faire un break sur les façons de mettre en musique le langage camerounais inclus dans ce que l’on appelle le français camerounais.

           

Lire la suite

Le monde devient immonde ?

Y’a des moments de la vie où on a honte de son pays ! 

Comment concevoir qu’en plein 21ème siècle des femmes puissent encore mourir dans des hôpitaux publics en présence de médecins tout simplement parce qu’elles ne possèdent pas les fonds pour assurer leur soin ? Imaginez le désespoir de cette sœur qui voit sa sœur agoniser sous ses yeux? Imaginez la peur et la terreur qui l’habite lorsqu’elle découvre la vie qui s’échappe silencieusement de sa sœur venu donné la vie? C’est cette terreur qui l’a dynamité, l’a métamorphosé et l’hypnotisa au point qu’elle se mis à opérer sa tante à l’aide d’une lame ? Imaginez la douleur de Monique déjà inconsciente de se voir déchirer par une lame de la main tremblante de sa nièce ? Imaginez la douleur lancinante qui frappa cette nièce de voir sa tante et ces deux bébés innocents mourir sous ses yeux ? Est-ce un crime d’être pauvre ? Choisis-t-on de naître dans une famille pauvre ou dans une famille nantie ? L’humanisme a t’il décampé de nos sociétés pour céder la place au matérialisme ? L’intérêt devrait-il supplanter l’être ? Où sont passés les valeurs de solidarité et de partage reconnues aux cultures africaines ?  La société camerounaise et le monde en général se pervertis ?

J’ai mal de savoir que l’argent ait autant pris le dessus sur nos valeurs éthiques et morales. La vie est une valeur suprême et sa préservation n’a pas de prix. Que les médecins qui ont refusé de prendre soin de cette femme enceinte en détresse aient  honte! Qu’ils soient même destitués de leur corps de métier car la déontologie médicale ne le permet pas. Ils ont trahi le serment d’Hippocrate pour devenir des HYPOCRITES !

Lire la suite